Spécialité Pro Sport Innovation (SIMIP) - Parcours tourisme sportif et pratiques récréatives en milieu rural
SIMIP = Sport, Innovation, Management et Ingènièrie du Projet

Nature de la formation : Diplôme national de l’Enseignement Supérieur

Niveau du diplôme :BAC+5

Durée des études : 2 ans

Crédits ECTS :120

Formation accessible en :
- Formation initiale
- Formation continue

Lieu de formation : UFR STAPS - Campus des Cézeaux (Aubière)

- Admission
- Le master SIMIP en deux ans
- Le projet de formation
- La formation en quelques mots
- Les débouchés professionnels
- Les références scientifiques
- Philosophie de la formation
- Echanges internationaux
- Programme de la formation
- Le reférentiel de compétence
- Historique de la formation
- Le club des partenaires

Contact

Jean CORNELOUP
Responsable parcours TSPR
Tèl. : 04 73 40 50 99
Jean.CORNELOUP@univ-bpclermont.fr

Admission

Conditions d’accès

L’accès en M1 est de droit pour toute personne détentrice d’une licence générale en STAPS.
L’accès en M1 est possible pour toute personne détentrice d’un diplôme au moins équivalent à bac+3 après examen du dossier par la commission pédagogique du master.
L’accès en M2 est ouvert aux étudiants ayant validé ce Master 1ère année. L’accès, sous certaines conditions, est également possible pour des étudiants titulaires d’une autre 1ère année de Master (STAPS ou autre) après examen du dossier par la commission pédagogique du master.

Contenu de la formation

Téléchargez le contenu de la formation

PDF - 311.5 ko
Maquette Parcours TSPR

Possibilité de mettre en place une procédure de validation des acquis (VAE / VAP) si vous n’avez pas le niveau universitaire requis et/ou si vous souhaitez obtenir tout ou partie des modules qui constituent le diplôme. Pour cela, il faut justifier d’au moins trois ans d’expérience professionnelle dans le domaine.

Inscriptions

Master 1 : Candidature à déposer sur logiciel CIELL 2 https://candidature.uca.fr/WebCiell... à compter du 15 juin 2017

Master 2 : Candidature sur dossier.Veuillez télécharger le dossier de candidature :(à retourner pour le 30 JUIN 2017)

PDF - 674.3 ko
2017-2018 Dossier Candidaure Master 2 STAPS Management du Sport (tout dossier incomplet ne sera pas étudié)

_ Fin des inscriptions : 15 septembre 2017

Le master SIMIP en deux ans

Une formation globale en deux ans (master 1 et 2)

Il est recommandé de commencer la formation dès la 1° année du master dans le cadre de la spécialité SIMIP (Sport, innovation et ingénierie du projet). Vous aurez la possibilité de vous former à la démarche projet et de vous engager dans la réalisation de projets innovants (produits, service, territoire). Cette formation en master vous donnera les bases pour réussir du mieux possible votre spécialisation en master 2 Tourisme sportif et pratiques récréatives en milieu rural (TSPR)

Pour plus d’information, consultez le site de l’UBP à l’adresse suivante : http://www.univ-bpclermont.fr/formation/formation/UBP-PROG20182.html

Le projet de formation

Le parcours TSPR (Tourisme sportif et pratiques récréatives en milieu rural) souhaite participer activement à la dynamique des territoires ruraux et montagnards en accompagnant le développement des activités récréatives de nature que ce soit pour les habitants de la ruralité, les néo-ruraux qui souhaitent s’installer à la campagne ou pour les touristes. La création d’entreprises en plein air, l’innovation territoriale, le montage de projets esthétiques et culturels ou encore l’accompagnement des organisations vers la transition et la société du durable sont quelques axes forts de la formation.

Un lieu de formation propice aux études et à la convivialité

Le parcours Tourisme sportif et pratiques récréatives en milieu rural (TSPR)
Il fait partie de la spécialité SIMIP qui propose un master professionnel sur deux ans centré sur l’innovation, la démarche projet et les stratégies d’action pour répondre aux enjeux des filières, des territoires et des marchés.
Le parcours TSPR spécifie le contenu de cette spécialité pour l’adapter à la gestion et au développement des pratiques récréatives en milieu rural.


La démarche projet
Cette démarche est au coeur du programme de formation dans l’optique de préparer les étudiants à la mise en place d’actions innovantes et à une meilleure organisation des activités existantes. Le management d’un groupe projet nécessite des compétences spécifiques qui seront transmises tout au long du parcours.


Innovation et créativité
La variété des publics, des territoires, des pratiques et des technologies engage les acteurs et les organisations à proposer des prestations et aménagements innovants en lien avec les mutations de nos sociétés. La formation se donnera pour objectif d’accompagner les étudiants dans cette maîtrise du processus innovant et dans l’appropriation d’un esprit créatif.


Durabilité et RSO
L’investissement dans ce parcours n’induit pas une croyance à l’innovation totale sans limite dans la réalisation de celle-ci. La notion de responsabilité sociale des organisations (RSO) implique de changer la conception du process innovant en intégrant des dimensions sociales, patrimoniales, énergétiques ou encore politiques. Celles-ci permettent une gestion durable des territoires et des habitants qui y vivent. Une partie des enseignements dispensés s’inscrit dans cette approche éthique de l’action professionnelle.


La formation en quelques mots

La créativité est centrale dans ce parcours universitaire pour inviter les étudiants à élaborer des projets novateurs dans le champ des pratiques récréatives de nature. On vous fournira les clés de la démarche projet sur un plan financier, technologique, culturel ou marketing. Osez le changement dans une perspective soutenable en invitant les professionnels à construire des projets territoriaux emblématiques de leurs espaces et sites de pratique.

En stage, vous aurez à concevoir des projets récréatifs en lien avec le positionnement de la formation. Que ce soit dans le développement d’itinérances, dans l’aménagement de sites de pratique ou encore dans la mise en place de séjours touristiques, la culture et la fabrique d’expériences récréatives seront centrales dans la manière de proposer des prestations, des pratiques et des aménagements à destination des publics.

Vous aurez à vous constituer en équipe projet (3 à 4 étudiants) pour concevoir une innovation qui sera évaluée devant un collectif d’enseignants et de profession-nels. Pendant 6 mois, accompagnés par une équipe micro-projet, vous aurez à vous familiariser avec la démarche projet, à manager un groupe et à investir avec qualité un secteur d’activités pour concevoir un concept et développer l’ingénierie récréative de celui-ci.

Les débouchés professionnels

Le master Sport - Innovation, management et ingénierie du projet (SIMIP) fait suite au master E­-S2IPS qui pendant dix ans a permis à la majorité des étudiants de trouver un emploi en lien avec le positionnement du master (directeur service des sports, directeur base de loisirs, responsable univers Décathlon, directeur marketing entreprise, agent de développement,…) et, pour certains, de créer une entreprise dans le domaine des sports et des loisirs (prestations de service, conseils, matériels et équipements, industrie touristique...).

Ce nouveau parcours permettra d’approfondir les liens avec ce champ professionnel spécifique en proposant de multiples opportunités pour trouver un emploi dans le secteur du tourisme sportif et des pratiques récréatives en nature. Quelques exemples sur les secteurs professionnels concernés :

  • Les entrepreneurs en milieu rural (créateurs de sociétés en tourisme sportif et en produits sportifs de nature)
  • Les communes urbaines et agglomérations (gestion des politiques sportives de nature)
  • Les tours opérateurs spécialisés dans le tourisme sportif (chef de projet en prestations touristiques)
  • Les intervenants territoriaux : stations touristiques, communautés de communes, communes, SMAT, PNR, Pays, CRT, CDT,… (agent, chargé/chargée de mission, chef de projet ou conseiller en développement local)
  • Les consultants sports nature et les cabinets de conseil (chefs de projet ou chargé de mission) 
  • Les clubs, ligues et fédérations sports de nature (Chefs de projet)
  • Les structures spécialisées dans les stations et parcs sportifs de nature (directeur/directrice ou exploitant/exploitante d’équipements de loisirs et de sport) 

Les références scientifiques

Ancrage de la formation dans un champ de recherche

Cette formation est portée par un collectif d’enseignants-chercheurs, engagés dans différents laboratoires de recherche. De nombreux écrits sous forme d’articles et d’ouvrages viennent alimenter le contenu des enseignements. La force d’une formation universitaire repose sur son ancrage dans un champ de recherche qui permet de renforcer sa capacité à maîtriser le programme d’enseignements. Bien des articles sont consultables sur le site sportsnature.org.
Nous présentons ci-dessous quelques ouvrages de référence du collectif de chercheurs. Le détour par les sciences sociales (géographie, sociologie, économie...) est pour nous une valeur ajoutée dans la manière d’aborder le management, le marketing, le tourisme et l’ingénierie des pratiques récréatives. cf. l’article Immersion du social dans la gestion des pratiques sportives par J. Corneloup sur le site sportsnature.org. La recherche fournit des cadres de pensée, des grilles de lecture ou des méthodologies d’action en ingénierie récréative, pour s’engager dans des innovations ou pour mettre en place une gouvernance territoriale.

Les principes universitaires

Cette formation de l’UFR STAPS de Clermont-Ferrand est structurée autour des pratiques récréatives de nature qu’elles soient urbaines, périurbaines ou rurales. Elle considère que la nature constitue une dimension essentielle de la vie en société pour inviter les habitants et les touristes à vivre pleinement leur potentiel récréatif. Que ce soit dans les parcs de loisirs, en itinérance, en station sportive ou sur différents sites de pratique, des professionnels sont amenés à concevoir des produits, des services et des aménagements de qualité. Mais ceux-ci ne sont pas figés dans le temps. Ils sont amenés à évoluer pour répondre aux attentes des clientèles et des pratiquants mais aussi en fonction des innovations proposées par différents acteurs et des nouvelles contraintes juridiques ou économiques. Ces dispositions au changement, cette capacité à produire de la nouveauté et cette nécessité de mieux organiser les pratiques et les programmes d’activité nécessitent des compétences spécifiques et un état d’esprit d’entrepreneur.

Notre projet de formation se propose d’accompagner les étudiants à s’inscrire dans ce processus d’action pour devenir les professionnels de demain, capables de développer des projets adaptés aux environnements, aux territoires et au marché. L’université considère que la qualité d’une formation ne repose pas seulement sur la transmission de compétences opérationnelles. Celles-ci doivent s’ancrer dans un projet global où se mêlent la recherche, la réflexion, l’investissement dans des programmes d’étude et la prise en compte des stratégies politiques, des logiques d’action et des dynamiques sociales. Ce master universitaire se veut ainsi un lieu de production d’intelligence d’action pour construire des projets qui permettent à des étudiants de s’investir avec succès dans le monde professionnel.

Une mise en situation perpétuelle

La présence de nombreux professionnels à côté des universitaires permet de combiner les éclairages dans la transmission des connaissances et des procédures d’intervention. Sans cesse, nous veillons à ce bon "dosage" pour alimenter l’émergence de savoirs opératoires. L’ingénierie opérationnelle n’est rien sans la capacité à "poser" une stratégie, à analyser les évolutions des pratiques et des demandes ou à développer un réseau de partenaires. Mais l’inverse est aussi vrai ! D’où cette attention portée à l’ingénierie opérationnelle dans la manière de concevoir des aménagement, des séjours, des itinérances et des plans de financement crédibles. La réalisation d’études de cas tout au long du programme de formation, d’un micro-projet par équipe de 4 ou 5 étudiants et d’un stage tutoré se clôturant par la présentation d’un mémoire pré-professionnel devant un jury s’inscrit dans cette perspective.

Echanges internationaux

Programmes d’échange

Une convention est en cours avec l’université des trois-Rivières au Québec. Elle permet aux étudiants en master 1° ou 2° année de passer un semestre à l’étranger. Les modalités pratiques sont à remplir en début de formation.

Programme de la formation

Jours/Semaines dédiés

Le premier semestre commence à la mi-septembre et se termine à la fin décembre. Le deuxième semestre (Janvier-septembre) est exclusivement consacré au micro-projet et au stage en milieu professionnel. Un concours micro-projet est organisé fin janvier pour évaluer la valeur des innovations récréatives et territoriales proposées devant un jury de professionnels et d’universitaires. Début février, le stage en milieu professionnel commence pour une période de cinq mois. Il s’en suivra une soutenance du mémoire pré-professionnel que l’étudiant aura à présenter au mois de juillet ou de septembre.

Au cours du 1° semestre, les interventions sont bien souvent effectuées sur une journée de cours (6 heures) où il est demandé à l’intervenant (lorsque c’est un professionnel) de consacrer une partie à une approche plus conceptuelle et opérationnelle d’une thématique professionnelle (ingénierie, stratégie, finance,...) puis dans une deuxième partie de passer à une mise en situation. Celle-ci est alors consacrée à des études de cas permettant d’impliquer les étudiants à la résolution de situations professionnelles.

Les pôles d’enseignement

Le référentiel de compétences

-* Diagnostiquer sur un territoire en lien avec le marché des pratiques récréatives la multiplicité des acteurs et des enjeux entourant les problématiques de développement du loisir et du tourisme.


  • Construire et animer sur un territoire un projet récréatif en associant le concours des différents acteurs et en mobilisant les différentes sources de financement.

  • Mettre en place, en concertation avec les différents acteurs, une CDESI (commission départementale des espaces sites et itinéraires) et un projet de territoire.
  • Etudier la faisabilité d’un projet, d’un produit ou d’un équipement innovant en phase avec les principes du développement durable.
  • Elaborer un projet récréatif et un produit sportif et touristique innovant et mettre en place une stratégie de commercialisation pour un tour opérateur, une agence de voyage, une station touristique ou une collectivité territoriale.
  • Maîtriser l’ingénierie récréative (sentiers thématiques, séjours touristiques, parcs de loisir, prestations).

  • Gérer des équipements et des espaces sportifs (en milieu naturel et urbain), organiser et planifier des activités en garantissant la sécurité des usagers.
  • Créer une entreprise dans la filière des sports de nature (prestataire, consultant, gestionnaire d’espaces récréatifs,…).

Historique de la formation

De la spécialité S2IPS, à la spécialité SIMIP... au parcours TSPR

L’ouverture officielle du master SIMIP (Sport, innovation, management et ingénierie du projet) de l’UFR STAPS de Clermont-Ferrand est prévue pour septembre 2012. Il remplace le master E - S2IPS (Entrepreneuriat - Stratégie, innovation et ingénierie du projet sportif) qui pendant dix ans a dispensé une formation de qualité auprès de nombreux étudiants. La majorité ont trouvé un emploi dans le secteur des loisirs sportifs que ce soit chez les fabricants de matériels sportifs, dans la distribution, chez les prestataires touristiques ou auprès des collectivités territoriales. Certains ont créé leurs entreprises, d’autres ont mis en place des projets innovants confirmant la valeur de cette formation et de son positionnement.

Ce nouveau master permettra de renforcer le projet de la formation en augmentant le contenu des parcours pour répondre au exigences du monde professionnel. Dès lors, le parcours TSPR (tourisme sportif et pratiques récréatives en milieu rural) du master 2 renforce sa présence au sein de ce master. Il souhaite participer au développement des territoires ruraux en proposant aux étudiants un programme de formation qui leur permettra de répondre aux attentes des professionnels mais aussi d’envisager la création d’entreprises rurales et d’activités innovantes.

Le club des partenaires

Des entreprises, des institutions et des collectivités territoriales qui nous soutiennent et s’engagent dans la formation !

Un club des partenaires est en cours de constitution. Celui-ci nous accompagnera dans notre projet de formation que ce soit dans l’organisation de manifestations, dans la participation aux enseignements, dans la proposition de projets d’étude que nos étudiants auront à réaliser tout au long de l’année et dans la présentation de missions de stages.

Cette relation avec des acteurs professionnels s’inscrit dans la volonté de renforcer les liens et le contenu de la formation avec les attentes de la filière et des territoires. Il permet aussi d’entretenir des relations avec un réseau de partenaires qui souhaitent agir avec nos étudiants pour dynamiser la ruralité et participer à son attractivité.

Les partenaires présents et en attente de confirmation : UCPA, VVF Village, Montagne massif central, CVO, Station de Peisey-Vallandry, base de loisirs de..., Oxytis, Auvergne active, Protourisme, Crapa’hutte, stations vertes,...

A télécharger